Fish and chips




Fish and chips appartient bien à la veine cinématographique britannique ambiante, prenant le parti de la comédie pour traiter de thèmes sociaux.

Les enfants de Ken Loach sont bien turbulents ! On nous installe ici dans la vie mouvementée d'une famille anglo-pakistanaise durant les années 70, face à un conflit de culture et de génération, entre un père engoncé dans ses traditions et sa progéniture farouchement décidée à emboîter le pas de la société occidentale. Om Puri compose avec bonheur un chef de famille à l'autorité évanescente, bientôt supplantés par la violence physique et morale.

On n'évite certes pas quelques stéréotypes, mais laparticularité contextuelle du récit nous met en présence d'un joyeux métissage anglais et pakistanais méconnu en France. Fish and chips ne manque pas d'énergie et déploie tous le smoyens pour amuser la galerie. En compétition lors de la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes 1999, ce film n'est pas une bouffonnerie qui leurre car ses moments graves nous apostrophent sur une réalité socio-culturelle toujours d'actualité, donnant la réplique à l'esprit de dérision cultivé par un réalisateur à découv-rire.

Mathieu Czerwinski
Angleterre, 1999
1h36

Réalisation : Damien O'Donnell
Scénario : Ayub Khan Din d'après sa pièce de théâtre
Photographie : Brian Tufano
Musique : Deborah Mollison
Interprètes : Om Puri, Linda Bassett, Jordan Routledge, Archie Panjabi
Distribution : Océan Films
Analyse - educine.chez-alice.fr
Dossier pédagogique - site-image.eu
Sur les mariages forcés en Grande-Bretagne - bombaysers.esj-lille.fr

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques