Chunhyang




Lors de sa première sortie hors du palais, Mongryong, le fils d'un seigneur tombe amoureux d'une jeune fille très convoitée, Chunhyang, née d'un noble et d'une courtisane et qui a rejeté tous les maris qui se sont jusqu'alors présentés. Ils se marient clandestinement et ne peuvent donc vivre ensemble...

Mongryong doit l'abandonner pour passer un concours afin d'accéder à des fonctions royales. Pendant ce temps, un seigneur "tyran" veut faire recouvrer à Chunhyang son statut de courtisane. En vain, elle a juré fidélité à son mari et elle s'y tient malgré l'emprisonnement, les tortures et la menace de mort...

En dépit d’un sujet a priori très classique le film est singulier car l'histoire nous est contée/chantée par des acteurs du théâtre Pansori. Ainsi, très vite, le chant et les décors somptueux nous captivent jusqu’à la fin. Enfin, on peut sans doute voir dans l'opposition de ces deux mondes (le juste et l'injuste), celle qui sépare les deux Corées…

Willy Durand
Corée, 2000
2h00

Réalisation : Im Kwon-taek
Scénario : Kim Myoung-gon d’après le pansori La chanson de pansori, chanté par Cho Sang-hyun
Photographie : Jung Il-sung
Musique : Kim Jung-gil
Interprètes : Yi Hyo-jeong, Cho Seung-woo, Kim Sung-nyu, Lee Jung-hun, Kim Hak-yong
Distribution : Haut & court

Entretien (P. Maurus) - vacarme.eu.org

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques