Still life


Ville de Fenjge, vallée des Trois Gorges, en amont du plus grand barrage du monde. Sam Ming fait le voyage dans la region pour retrouver son ex-femme et sa fille qu'il n'a pas vu depuis 16 ans.

Aujourd'hui, l'immeuble, la rue, le quartier où elles ont vecu ne sont plus qu'une tache verte engloutie sous les eaux du barrage. Dans la même ville, Shen Hong cherche son mari disparu depuis 2 ans. Au coeur d'un gigantesque chantier qui entraine la destruction de villages entiers et les déplacements de population, un homme et une femme partent à la rercherche de leur passé, en quête de leurs amours perdues.

Opérant la conjonction d’un lieu à l’histoire collective de son peuple, entre fiction et dicumentaire, le cinéaste évoque une Chine prise à son propre piège. Communiste ou libérale, qu’importe au fond, puisque tous deux finissent par nier l’individu. Des milliards de Chinois dont Jia Zhang Ke, à travers ses personnages, continue d’admirer la noblesse. Paysans forçats de l’exil, oubliés du progrès, dont le cinéaste transforme par sa caméra le destin en mythe universel.
Chine, 2006
1h48

Réalisation : Jia Zhang Ke
Scénario : Jia Zhang Ke, Sun Jianmin, Guan Na
Photographie : Yu likwai
Musique : Lim Giong
Interprètes : Han Sanming, Zhao Tao
Distribution : Ad Vitam

Lion d'or de la 63ème Mostra de Venise
Blog du photographe Gilles Sabrié
Critique - cafe-geo.net
Critique - cineclubdecaen.com
Critique - critikat.com
Critique - sancho-asia.com
Critique - stardust-memories.com
Critique et entretien - peauneuve.net
Critiques - critico-blog.viabloga.com
Débat sur le barrage des Trois Gorges
Entretien - peauneuve.net

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques