Snow cake


Alex, la cinquantaine, est plutôt dépressif. Au beau milieu de l’hiver, il rencontre dans un café la jeune Vivienne, un brin collante. Il la prend finalement en auto-stop, mais elle meurt accidentellement dans un accident avec un camion. Décidé à retrouver sa mère, Linda, il part à sa recherche.

C’est dans la ville glacée de Wawa dans l’Ontario qu’il frappe à sa porte. La surprise est de taille car Linda s’avère être une autiste vivant seule dans sa maison. Alex va passer quatre jours avec elle, trouvant dans cette cohabitation pas comme les autres un réconfort inattendu. Il va également faire la connaissance de la séduisante voisine Maggie. Ce séjour va changer sa vie...

La rencontre de deux solitudes. Encerclés par la neige hivernale de l’Ontario canadien, ces personnages affrontent l’inconnu et l’inattendu. Marc Evans cadre avec précision et sobriété les visages et les corps. Le spectateur devient donc le témoin rapproché de l’intrigue et des situations, à la fois drôles et émouvantes. Heureusement, le malaise face au spectacle d’un acteur singeant un handicapé se dissipe dès l’apparition de Sigourney Weaver. Si on la sait excellente interprète depuis longtemps, elle réussit à insuffler une grâce infinie au personnage de Linda. Elle évite les trucs de jeu et le ridicule. Un exploit tout en finesse. Face à elle, Alan Rickman endosse avec subtilité la peau d’Alex, et élève ce rôle qui n’aurait pu être qu’un faire-valoir.
Canada / Royaume-Uni, 2007
1h52

Réalisation : Marc Evans
Scénario : Angela Pell
Photographie : Steve Cosens
Musique : Broken Social Scene
Interprètes : Sigourney Weaver, Alan Rickman, David Fox, Jayne Eastwood, Carrie-Anne Moss, Callum Keith Rennie, Emily Hampshire, James Allodi, Johnny Goltz
Distribution : MK2
Critiques - critico-blog.com
Dossier - commeaucinema.com
Site officiel du film

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques