Le Voyage de James à Jérusalem
(Massaot James bé eretz hakodest)


James, jeune pasteur en formation, débarque à l’aéroport de Jérusalem de son village natal, quelque part dans le sud de l’Afrique. James, plein d’espoir, s’imagine trouver la Terre Promise en Israël. Lourde erreur.

La douane israélienne ne croit pas un mot de son histoire de pèlerin qui doit raconter à quoi ressemble Jérusalem, la « ville sainte », et comment vit le « peuple élu », à son retour au pays. Il est envoyé illico presto en prison comme immigré clandestin. James, le pur, le naïf, reprend espoir quand un inconnu obtient sa libération. mais c’est pour l’embarquer de nuit dans un dortoir où il va retrouver des travailleurs clandestins. Et la galère commence… Mais notre James est plus malin qu’il n’y paraît. Il va vite apprendre à naviguer entre les magouilles de son patron véreux et les exigences colériques du père de ce dernier.

Dans ce film plein d’humour on assiste au défilé de toute une série de situations drôlatiques, avec des personnages à la fois attachants et repoussants, selon les moments. Ra’anan Alexandrowicz nous offre une fable sociale un brin acide. Mine de rien, il met le doigt là où cela fait mal. Nous vous recommandons chaudement ce film, qui a été pour nous une heureuse surprise. Le sourire et l’espièglerie du jeune héros vous poursuivront après la projection. Rira bien qui rira le dernier…

Michèle Glémain
Israël, 2003
1h27

Réalisation : Ra’anan Alexandrowicz
Scénario : Ra’anan Alexandrowicz, Sami Duenias
Photographie : Sharon De Mayo
Interprètes : Siyabonga Melongisi Shibe, Arieh Elias, Salim Daw
Distribution : ID Distribution
Critique - humanite.presse.fr
Dossier du distributeur - iddistribution.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques