La Traversée (Sébastien Lifshitz)


Le projet de ce « documentaire » repose sur la volonté de Sébastien Lifshitz (le réalisateur de Presque rien sorti l’an passé) de partir à la recherche du père de son ami, Stéphane Bouquet (journaliste et écrivain).

Ce dernier lui a confié ne pas connaitre son père Il ne possédait que quelques éléments : il s’appelle Douglas Rhéa, est américain et était basé en France dans les années 60. Il ne sait pas si ce père vit encore. Pour lui, la question ne semble même pas avoir la moindre importance : ce père n’existe pas, même s’il vit quelque part. Il accepte néanmoins le projet car il s’agit avant tout d’un projet cinématographique. Ce qui intéresse d'abord Stéphane Bouquet, c’est la forme que pourrait prendre le récit de cette recherche.

La Traversée est le récit de ce voyage aux USA, et aussi une traversée des sentiments. Pas à pas le film bascule : Stéphane Bouquet se laisse filmer par Sébastien Lifshitz, affirmant même que c’est ce dernier qui recherche son père - un père encore purement imaginaire puisqu’on ne sait rien de lui. Puis, lorsque des traces de l’existence de ce père dans le Tennessee sont découvertes, Stéphane Bouquet ne semble plus très sûr de vouloir être filmé, son comportement, ses sentiments, sa réserve sont troublés par l’intrusion du réel. Cette aventure est peut-être en train de bouleverser sa vie.

« La recherche d’une forme autobiographique distanciée correspond au désir de neutraliser autant que possible « l’adhérence à soi » qui empêche chacun de se connaître. » (Philippe Lejeune. Je est un autre)

Willy Durand
France, 2001
1h25

Réalisation : Sébastien Lifshitz
Photographie : Pascal Poucet
Distribution : Ad Vitam

Vos réactions sur ce film ici.
Dossier - abc-lefrance.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques