Va savoir !




« Qui ne prend le risque de la fuite ne peut connaître la joie des retrouvailles »

Ce nouveau film de Jacques Rivette est tout simplement un des plus beaux films de cet automne. Il est à la fois ludique (suivre le récit au fur et à mesure de sa construction est jubilatoire) et subtil (à partir d’une histoire simple, il propose une véritable réflexion sur les relations toujours aussi troubles entre théâtre et cinéma). Rivette réussit admirablement ce tour de force (ou de passe-passe) qui consiste à passer, au cinéma, d’une pièce de théâtre (Pirandello) au théâtre dans la vie. Le film commence sur scène (et y revient régulièrement) mais se continue au cinéma sans que l’on s’en aperçoive vraiment. Les scènes s’emboîtent les unes aux autres et les personnages se croisent sans cesse jusqu’à la scène finale.

Camille (Jeanne Balibar admirable) revient à Paris après plusieurs années d’absence. Elle y vient accompagné de son nouveau compagnon, Ugo, metteur en scène, dans le but de monter à Paris une pièce de Pirandello. Ce retour ne va pas de soi et Camille ne peut s’empêcher de revoir celui qu’elle avait, trois ans plus tôt, décidé de fuir. Cette rencontre va en provoquer d’autres et permettre à l’intrigue de rebondir continuellement jusqu’à une scène finale où Ugo s’affronte avec Pierre (l’ancien compagnon de Camille) dans un « duel à la vodka »…

Willy Durand
France, 2001
2h34

Réalisation : Jacques Rivette
Scénario : Pascal Bonitzer, Christine Laurent, Jacques Rivette
Photographie : William Lubtchansky
Musique : Gino Paoli, Alec Wilder. Chanson "Sensa fine "
Interprètes : Jeanne Balibar, Sergio Castellito, Marianne Basler, Jacques Bonnaffé, Bruno Todeschini, Hélène de Fougerolles
Distribution : Les Films du Losange

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques