JSA, Joint Security Area


La zone démilitarisée qui sépare la Corée depuis 1953 n’est pas exactement une frontière : elle s’étend au travers d’un seul pays.

Troisième film de Park Chan-Wook (qui réalisera par la suite Old Boy), JSA emporte le spectateur dans ce lieu ambigu et interdit où le Sud embrasse le Nord. Des soldats du Nord et du Sud se sont affrontés dans des circonstances troubles. Sophie Jean, officier suisse d’origine coréenne, est chargée d’enquêter.

Brillant thriller politique, JSA est aussi une leçon de mise en scène. Park compose chaque scène comme un jeu de symétrie, traçant des frontières à chaque plan. Ce film fut à sa sortie un véritable phénomène. Il faut imaginer la stupeur des spectateurs lorsque la caméra passe en travelling du Nord au Sud. Le cinéma réunissait ainsi une nation séparée depuis plus de cinquante ans, effaçant le temps d’une image une ligne si douloureusement creusée par l’histoire.

Adrien Gombeaud
Corée du Sud, 2000
2h10

Réalisation : Park Chan-wook
Scénario : Park Chan-wook, Jeong Seong-san, Kim Hyeon-seok, Lee Mu-yeong
Photographie : Kim Sung-bok
Musique : Jo Yeong-wook
Interprètes : Song Kang-ho, Lee Yeong-ae, Lee Byung-hun, Shin Ha-kyun, Kim Tae-woo
Distribution : CTV International
Critique - cineasie.com
Critique - sancho-asia.com
Park Chan-wook - commeaucinema.com
Park Chan-wook - ecranlarge.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques