Jardins en automne


Vincent est ministre, homme puissant, plutôt élégant et bon vivant. Odile, sa maîtresse, une très belle fille, est intelligente, lucide, charmante... Lorsque Vincent est chassé de son poste, elle le plaque. Alors que Théodière prend la place de Vincent au ministère et qu'il s'emploie à défaire tout ce que son prédécesseur a fait, Vincent réapprend à vivre simplement...

Le propos principal de ce nouveau et jubilatoire film d'Otar Iosseliani tient dans la séquence qui ouvre le film. Différents personnages se disputent pour obtenir un cercueil et nous rappellent qu'ici bas nous ne sommes que de passage, que tout est transitoire. Dans ce cas-là, à quoi bon perdre son temps à courir après l'argent, le pouvoir et les honneurs au lieu de goûter aux plaisirs simples de la vie ? C'est l'expérience que fait Vincent qui, une fois chassé de son poste, redécouvre petit à petit la joie de l'amitié, de l'amour désintéressé et des plaisirs de la table. Les réunions amicales autour de la dive bouteille sont une constante du cinéma de Iosseliani. Le film est une fable et une comédie succulente (Michel Piccoli dans le rôle de la mère de Vincent est vraiment très drôle) qui rappelle bien souvent le cinéma de Jacques Tati.

Willy Durand
France / Italie / Russie, 2006
2h

Réalisation : Otar Iosseliani
Scénario : Otar Iosseliani
Photographie : William Lubtchansky
Musique : Nicolas Zourabichvili
Interprètes : Séverin Blanchet, Michel Piccoli, Muriel Motte, Pascal Vincent, Lily Lavina, Denis Lambert, Jacynthe Jacquet, Moonha N'Diaye
Distribution : Les Films du Losange

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques