Maria pleine de grâce


Maria, 17 ans, vit dans une petite ville de Colombie. Elle y gagne sa vie en arrachant à la chaîne les épines des roses vendues en gros aux pays riches.

La survie de sa famille dépend pour beaucoup de son salaire. Mais Maria n’en peut plus. Un jour, elle tombe enceinte. Elle décide alors de tout plaquer et de fuir à Bogota pour y trouver un travail. Durant son voyage, elle croise un jeune homme dragueur qui lui propose son aide. Sur la route de la capitale, il lui propose un travail « cool et très bien payé » sur lequel Maria veut tout de suite en savoir plus. Elle pourrait devenir une mule. C’est-à-dire transporter dans son estomac des capsules de drogue jusqu’aux Etats-Unis...

Le réalisateur prend le temps de détailler le parcours de la jeune Maria et toutes les étapes de sa « formation » de mule et c’est fascinant. Joshua Marston fait tout pour nous attacher à son personnage principal. Mais une fois que c’est fait, et il ne peut en être autrement quand on suit Maria à travers toutes ses épreuves, il nous laisse face à un drame plus psychologique et profondément bouleversant.

Dossier pédagogique ici.
Colombie, 2004
1h40

Réalisation et scénario : Joshua Marston
Photographie : Jim Denault
Musique : Leonardo Heiblum, Jacobo Lieberman
Interprètes : Catalina Sandino Moreno, Yenny Paola Vega, Guilied Lopez, John Alex Toro, Patricia Rae, Orlando Tobon, Osvaldo Plasencia
Distribution : ARP Sélection
Critique - critikat.com
Critique - ecranlarge.com
Dossier - crdp-strasbourg.fr
Site du distributeur - arpselection.com
Site du film (en espagnol)

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques