Uttara




Les films indiens sont suffisamment rares sur les écrans pour qu'on ne rate pas la dernière réalisation de Budhadeb Dasgupta, un des plus grands auteurs du cinéma bengali.

L'oeuvre de ce dernier se caractérise tout à la fois par un engagement social, politique et un vrai lyrisme que les images traduisent d'une manière somptueuse.

Uttara en apporte la preuve éclatante. Dans un petit village dont la population s'est convertie au christianisme, deux chefs de gare s'adionnent à leur passion commune : la lutte. L'arrivée d'une jeune femme va mettre à mal leur amitié. Il ne s'agit pas toutefois d'une banale histoire de jamousie car la haine qui jaillit entre les deux amis, presque des frères jumeaux, n'est que le pendant d'une haine plus féroce encore qui va secouer une communauté incapable de rester soudée. Rivalité amoureuse, fanatisme religieux se mêlent alors jusqu'au cataclysme final. Pessimisme foncier, diront certains. Peut-être mais ce n'est pas si sûr... En effet, l'étrange présence de nains, la lente procession de danseurs aux masques d'animaux, un écran de cinéma s'envole, etc, constituent autant de signes d'un monde enchanté que le chaos ambiant ne surait totalement faire disparaître. Uttara est bel et bien un grand film.

Yannick Lemarié
Inde, 2000
1h39

Couleur
Réalisation et scénario : Budhadeb Dasgupta d'après une nouvelle de Samaresh Bose
Photographie : Asim Bose
Musique : Biswadep Dasgupta
Interprètes : Aya Seal, Tapas Pal, Shankar Chakraborty, R. I. Asad
Distribution : Les Grands Films Classiques

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques