Le Voyage de Chihiro
(Sen to Chihiro no Kamikakushi)




Chihiro, une fillette de 10 ans, est en route avec ses parents vers sa nouvelle demeure. A un embranchement, la famille ne sait plus où aller. Le père décide de prendre à gauche et tous se retrouvent dans un village abandonné mais dont les restaurants proposent des mets raffinés. Les parents de Chihiro ne peuvent résister à l'appel des senteurs exquises, tandis que l'enfant, inquiète, préfère visiter les lieux. A son retour, Chihiro découvre que ses parents se sont transformés en cochons. Prise de panique, elle s'enfuit...

Elle se retrouve alors projetée et prisonnière d'un monde merveilleux : un établissement de bains gigantesque au sein duquel un nombre impressionnant de Dieux (au Japon on croit que les Dieux sont partout) viennent se relaxer. Comme le monstre sans visage qui représente le Japon contemporain et tente de convaincre les gens que l'argent ne rend pas heureux. Chihiro lui ouvrira la porte de la maison de bains dont il semble exclu. Il y a aussi le monstre pourri qui porte le message de l'écologie. Tous les monstres sont ainsi des métaphores et enrichissent le film. Enfin, l'établissement est dirigé d'une main de fer par la sorcière Yubada dont le seul but est d'accumuler les profits. Chihiro, pour survivre, devra travailler pour elle. Heureusement, Chihiro trouve un allié de taille, l'énigmatique Haku, seul à pouvoir l'aider à quitter ce monde...

Les amateurs des dessins de Hayao Miyazaki (Mon voisin Totoro, Porco Rosso, Princesse Mononoké) vont tout simplement adorer ce film car le réalisateur fait preuve d'une inventivité et d'un créativité exceptionnelles, laissant libre cours à son imagination la plus folle et le sentiment de dépaysement est total.

__________


Hayao Miyazaki



Né en 1941 à Tokyo. À l’âge de 17 ans, il découvre Le Serpent blanc, premier dessin animé japonais au cinéma. Il décide aussitôt de devenir dessinateur. Il commence sa carrière en 1963 et participe à de nombreux classiques de l’animation japonaise, comme Horus, prince du Soleil. En 1978, il réalise sa première série télévisée, Conan, le fils du futur, puis en 1979 son premier film, Lupin III : Le Château de Cagliostro. Après le succès au cinéma de Nausicaa (1984), il fonde, avec Isao Takahata, le Studio Ghibli. Il va alors réaliser entre autres Mon voisin Totoro (1988), Princesse Mononoké (1997), Le Château ambulant (2004), Le Vent se lève (2013).
Japon, 2001
2h05

Réalisation et scénario : Hayao Miyazaki
Musique : Joe Hisaishi
Avec les voix de Rumi Hiiragi, Miyu Irino, Takeshi Naitou, Yasuko Sawaguchi
Distribution : Disney

Dossier pédagogique ici.
Dossier - cinemalefrance.com
Dossier - transmettrelecinema.com
Dossier pédagogique Collège au cinéma
Hayao Miyazaki - cineclubdecaen.com
Hayao Miyazaki - critikat.com
Le studio Ghibli - buta-connection.net

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques