Mischka




On connait Jean François Stevenin en qualité d'acteur. On le méconnait en qualité de réalisateur. Dans Mischka, il tient le rôle de Gégène, un drôle de zig, ex (?) alcoolique, infirmier et homme à tout faire d'une maison de retraite. Colérique, cabotin, immodéré parce que débordant d'amour et de tendresse à revendre, il va au détour du hasard se reconstituer une famille idéale en compagnie d'un papy, Mischka, abandonné sur le parking de l'autoroute des vacances et d'une adolescence, Jane, en fugue avec son petit frère à la recherche de leur père.

Ce film est à la fois simple et désordonné de par sa narration même. En fait, il est à l'image de ces personnages ordinaires, entrainés dans son road-movie dont ils ignorent la fin et qui savourent l'instant présent pour justement ne pas avoir à se projeter trop loin dans leur avenir respectif. Ce que veut nous dire J-F Stevenin au travers de son récit, c'est que de son point de vue, rien n'est plus important que l'amitié partagée et savoir prendre du temps pour soi et les autres.

Dany Béchet
France, 2001
1h56

Réalisation et scénario : Jean François Stevenin
Photographie : Pierre Aïm
Musique : Philippe Miller
Interprètes : Jean Paul Roussillon, Jean François Stevenin, Rona Hartner, Salomé Stevenin, Yves Alfonso
Distribution : MK2 Diffusion

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques