Tout en haut du monde


Sacha, jeune fille de l’aristocratie russe, est fascinée par son grand-père Oloukine, célèbre aventurier.

Elle part à la recherche de ce dernier, disparu avec son navire le Davaï lors de sa dernière expédition au pôle Nord. On suit l’aventure de la jeune héroïne en quête d’émancipation.

L’action se passe en 1882 en pleine course au Pôle Nord qui se serait conclue le 21 avril 1908 par l’expédition de l’américain Frederick
Cook. Cette découverte reste encore contestée par certains historiens. La première exploration certifiée est celle du Norvégien Roald Amundsen et de l’italien Umberto Nobile à bord d’un ballon dirigeable le 12 mai 1926.

Ce film nous plonge dans cette époque des grands aventuriers et des récits de Jules Verne. Tout en haut du monde est le premier film de Rémi Chayé en tant que réalisateur. Il est longtemps resté dans l’ombre en créant les story-boards des derniers grands films de l’animation française : L’île de Black Mor et Le tableau de Jean-François Laguionie, Kérity la maison des contes de Dominique Monféry ou encore Ernest et Célestine de Benjamin Renner et Vincent Patar. Rémi Chayer nous offre un film magnifique et sobre qui se démarque des films d’animation habituels par ses aplats de couleurs naïfs mais puissants.

Prix du public au festival d’Annecy 2015.

Antoine Licoine
France, 2015
1h20

Réalisation : Jérémy Chayé
Scénario : Claire Paoletti, Patricia Valeix
Musique : Jonathan Morali
Distributeur : Diaphanan

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques