Before I disappear


Au plus bas de son existence, Richie, éternel raté, plonge malgré lui dans une odyssée nocturne tragi-comique, au côté de sa nièce qu'il ne connait pas.

Responsable de la jeune Sofia, petit génie pas vraiment acquis à sa cause, il se retrouve également au milieu d'une guerre entre ses deux boss mafieux. Ce qui devait être un simple babysitting se transforme alors en une tournée démente de New-York, de son obscurité, sa violence et sa folie.

Fracassants débuts pour Shawn Christensen, réalisateur, scénariste et acteur de son propre film. Ce qui était à la base un court-métrage oscarisé en 2013, devient une sorte d'After Hours moderne, d'une tendresse aigre-douce badigeonnée d'humour noir et d'absurde, filmé tout en nerfs comme un cauchemar sous hallucinogènes. Dans un paysage urbain nocturne, propice à un travail soigné sur la lumière, Shawn Christensen nous offre une véritable aventure, qui s'articule avec brio autour d'un duo aussi déroutant qu'attachant.

Le registre comique de cette tragédie est parfaitement assumé, comme le suggère l'approche presque burlesque du héros, pâle zombie à la démarche incertaine, à l'élocution paresseuse, chez qui la fatigue physique finit par prendre le pas sur la fatigue de l'âme.

----

SHAWN CHRISTENSEN, scénariste-réalisateur-monteur, s'est fait remarquer avec Curfew, court métrage qui a reçu 40 prix dont un Oscar en 2012 et dans lequel il joue au même titre que dans Before I disapear.


Anthony Manzi
USA, 2015
1h33

Réalisation et scénario : Shawn Christensen
Interprètes : Shawn Christensen, Fatima Ptacek, Emmy Rossum
Photographie : Daniel Katz
Musique : Darren Morze
Distributeur : Visiosfeir
Dossier - allocine.fr
Page Facebook
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques