Mia Madre


Margherita, réalisatrice, est en plein tournage d’un film sur un conflit social. En parallèle,
sa mère, Ada, est hospitalisée pour de graves problèmes respiratoires et
cardiaques, les médecins sont très pessimistes.

Margherita (interprété par Marguerita
Buy, très juste) fait de constants va-et-vient entre le lieu de tournage où elle doit
dompter un acteur capricieux et narcissique (interprété par John Turtorro, déjanté),
et la clinique. Nanni Moretti a raconté que la mort de sa mère était survenue pendant
le montage d’Habemus Papam, après une longue maladie. Il a repris alors le chemin
de l’écriture pour raconter ce récit intime. Le cinéaste s’est souvent écrit des rôles
sur mesure incarnant lui même son engagement, ses doutes politiques, sa paternité
ou la peur de la maladie. Dans Mia Madre, il raconte certes le moment intime des
derniers instants de sa mère, mais il choisit de se représenter dédoublé (le rôle principale
est celui de Marguerita Buy). Beau et délicat, il est diffile d’y rester insensible
! La proximité de la mort de la mère reconfigure le rapport de tous les proches à leur
existence passée et présente
Italie, 2015
1h47

Réalisation : Nanni Moretti
Scénario : Nanni Moretti, Valia Santella, Francesco Piccollo
Interprètes : Margherita Buy, John Turturro, Giulia Lazzarini
Photographie : Arnaldo Catinari
Distributeur : Le Pacte

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques