Au-delà des montagnes


A Fenyang, ville natale du réalisateur, Tao, une jeune femme pleine d'energie et d'espoir est courtisée par deux hommes.

Ils sont très opposés l'un de l'autre; le premier, Liangzi est employé d'une mine de charbon et aime discrètement mais sincèrement Tao. Le deuxième, Jinsheng est le riche propriétaire d'une station-service, capitaliste et aussi le plus dépourvu de scrupules. Cette romance à trois finit par avoir raison de l'amitié qui unissait les deux hommes, d'autant que Tao choisit d'épouser Jinsheng. Nous suivrons l'histoire de ces quatre personnages sur trois époques différentes de 1999 à 2025, en passant par 2014.

Après le brillant Touch of sin, Jia Zhang-Ke nous revient avec cette fois encore une liberté d'expression et une maîtrise de l'image à couper le souffle. La séquence d'ouverture où les jeunes gens dansent sur Go West des Pet Shop Boys nous introduit dans un monde où se mêlent l'appel de l'ouest et la Chine traditionnelle. Dans ce contexte, le mélodrame se développe en opposant deux manières de voir la vie, incarnées par les deux hommes, mais développées dans l'ensemble du film.

Le réalisateur chinois nous raconte la lassitude d’une résignation mélancolique qui survient au fil des années, mais sans jamais tomber dans le pathos.


Oriane Marie
Chine / France / Japon, 2015
2h06

Réalisation et scénario : Zhang-ke Jia
Interprètes : Zhao Tao, Sylvia Chang, Dong Zijian
Photographie : Nelson Yu Lik-wai
Musique : Yoshihiro Hanno
Distributeur : Ad Vitam

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques