Hill of freedom


Une femme coréenne, Kwon, reçoit un jour une liasse de lettres. Elles proviennent de Mori, un japonais, qui, plusieurs années auparavant, était tombé sous son charme. Malheureusement, après une chute dans l’escalier, Kwon mélange les lettres, et les lit dans le désordre.

La continuité épistolaire est donc brouillée, créant alors un film dont on aurait entrelacer les bouts de pellicule. Nous assistons alors aux pérégrinations de Mori, à ses rencontres, ses interrogations, ses attentes, dans une temporalité incertaine. Hill of freedom, le café dans lequel Mori prend l’habitude d’aller à Séoul, a donné le titre au film. Est-ce là le lieu de la liberté suprême, comme semble nous l’indiquer ce nom? La liberté, Hong Sang-soo la prend pour réaliser son film aussi bien dans la narration et le montage qu’à la manière si singulière qu’il a de faire jouer ses acteurs. Mori semble errer à travers la ville et les rencontres qu’il fait, démuni par un anglais aussi fragile que l’est sa capacité à exprimer ses sentiments. Histoire amoureuse, ivresse, longues discussions...Hill of freedom est du Hong Sang-soo pur soju !

Oriane Marie
Corée du Sud, 2015
1h05

Réalisation, Scénario : Hong Sang-Soo
Interprètes : Ryo Kase, Sori Moon, Young-hwa Seo
Musique : Yong-jin Jeong
Photographie : Hong-yeol Park
Distribution : Les Acacias

Présenté mardi 22/09
par Oriane Marie / ATM53
Critique - critikat.com
Critique - next.liberation.fr
critique - slate.fr
Critique - telerama.fr
site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques