300 Hommes


Marseille, entre les murs du centre d’accueil de nuit de Forbin cohabitent chaque soir 300 hommes.

En échange d’un paiement symbolique, ils ont un lit pour une nuit, une semaine, parfois beaucoup plus. Chacun tente de composer avec les règles en vigueur. Certains mettent un point d’honneur à s’y plier, certains cèdent parfois à la tentation de les contourner. On ignore pourquoi les pensionnaires ont échoués là, mais on prend le temps de les regarder s’échanger des cigarettes, parler du film du soir ou rêver d’un avenir meilleur.

Après 2 ans de rencontres et de recherches sur le sujet, les deux réalisateurs Aline Dalbis et Emmanuel Gras (réalisateur du remarqué Bovines ou la vraie vie des vaches) se sont immergés pendant deux hivers dans ce centre d’accueil pour devenir de véritables témoins silencieux. L’équipe de tournage n’était composée que des deux réalisateurs, un à l’image (Emmanuel Gras), l’autre au son (Aline Dalbis), filmant à distance mais sans se faire oublier pour autant, les lieux, le personnel, et cette humanité à la dérive.

Elise Cocandeau
France, 2015
1h20

Réalisation et Scénario : Aline Dalbis et Emmanuel Gras
Photographie : Emmanuel Gras
Distribution : Sophie Dulac Distribution
Critique - critikat.com
Critique - next.liberation.fr
Critique - telerama.fr
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques