Los Hongos


Ras a perdu son boulot après avoir volé de la peinture sur les chantiers et vit pauvrement avec sa mère, évangéliste convaincue.

Son ami Calvin suit des études d’art et s’occupe amoureusement de sa grand-mère malade. Ensembles, ils sillonnent la ville de Cali en Colombie pour assouvir leur passion pour les graffitis. Sensibles aux combats de la jeunesse des printemps arabes, ils essaient de se faire accepter par un groupe de graffeurs renommés qui travaillent sur un grand projet de fresque murale pour s’en faire l’écho.

Ras et Calvin sont deux visages de la jeunesse colombienne. Le jeune noir réduit aux petits boulots sans lendemain et l’hispanique, rejeton de la classe moyenne, sont les observateurs d’une société colombienne qui se cherchent de nouvelles bases dans un monde globalisé et connecté. Los hongos, ce sont eux les champignons bariolés et fantaisistes qui se développent et prospèrent dans les friches, les entrepôts, les bretelles d’autoroutes abandonnés par un état corrompu où les politiciens interchangeables et les prédicateurs de variété se tiennent la main.

Dans ce film haut en couleurs, les murs ne peuvent plus se taire.


Sébastien Mahier
Colombie / Argentine / France / Allemagne, 2015
1h45

Réalisation : Oscar Ruiz Navia
Scénario : César Augusto Acevedo
Musique : Sebastien Escofett
Interprètes : Jovan Alexis Martinez, Calvin Buenaventura, Gustavo Ruiz Montoya, Atala Estrada...
Distribution : Arizona films
Critique - critikat.com
Critique - telerama.fr
Entretien avec Oscar Ruiz Navia - critikat.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques