La Vie devant soi


Dans un logement vétuste de Belleville, Madame Rosa, une ancienne prostituée âgée à présent de 67 ans, garde les enfants de ses consoeurs plus jeunes.

Madame Rosa est juive. Elle a connu la déportation. Depuis, ses nuits sont agitées de cauchemars. Momo, 14 ans, un jeune Arabe délaissé par ses parents, rend de menus services à la vieille dame qui a pour lui une infinie tendresse. Tous deux sont très liés. Après plusieurs années de complicité avec tous ses protégés, Rosa est obligée de s'en séparer. Malade, elle n'a plus la force ni l'attention nécessaires pour s'en occuper. Désespérée, elle fait promettre à Momo de tout mettre en oeuvre pour qu'elle ne soit jamais hospitalisée…

Adaptation du roman et Prix Goncourt de Romain Gary La Vie devant soi, le film du réalisateur Moshé Mizrahi parle d'un monde à part, où les prostituées, les enfants et les gens ont une grandeur d'âme insoupçonnée. L'un des plus grands rôles de Simone Signoret qui sera très justement récompensée cette même année 1978 par le César de la meilleure actrice, bouleversante de tendresse et de chaleur.
France, 1977
1h35

Réalisation et scénario : Moshe Mizrahi d’après l’œuvre de Romain Gary
Photographie : Néstor Almendros
Musique : Dabket Loubna, Philippe Sarde
Interprètes : Simone Signoret, Samy Ben Youb, Michal Bat-Adam, Gabriel Jabbour, Geneviève Fontanel
Distribution : Tamasa

En partenariat avec Lecture en tête
.

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques