Saudade
(Saudâji)




Avec trois films auto-financés et réalisés dans des conditions de véritables artisanats, Katsuya Tomita a ouvert une des voies les plus imprévisibles du cinéma japonais contemporain. Saudade compose avec ce qui demeure d’habitude dans le hors-champ des autres films : une ville moyenne, celle de Kofu dans la province de Yamanashi, ses immigrés (brésiliens ou thaïlandais), sa jeunesse rageuse, le flow bien balancé, sa classe ouvrière. Autant dire que Tomita aime aller au contact des choses (chantier, bar à hôtesse, salle de concert), ausculter, mesurer, ouvrir son film à ceux qui vivent dans ce monde qui est aussi le sien pour peupler son récit de leurs gestes, de leurs corps et de leurs paroles. Cette attention portée aux plus précaires renforce notre amertume à les voir s’affronter pour les restes d’une société en crise.

__________


Katsuya Tomita



Né en 1972 à Kofu. Il s’installe à Tokyo où il passe son temps à regarder des films et où naît son désir de faire du cinéma. En 2003, il signe son premier court métrage, Above the Cloud, et reçoit en 2004 le grand prix du festival organisé par l’École de cinéma de Tokyo. Grâce à ce prix, il a pu en tourner un second, Off Highway 20 (2007). C’est à cette époque qu’il fonde avec ses collègues le collectif de cinéastes Kuzoku dont Saudade est une des premières réalisations.

Jérôme Baron
Japon, 2011
2h50

Réalisation : Katsuya Tomita
Scénario : Toranosuke Aizawa, Katsuya Tomita
Photographie : Takako Takano, Yoshiko Takano
Musique : Stillichimiya
Interprètes : Tsuyoshi Takano, Hitoshi Itô, Dengaryû, Paweena Deejai, Ai Ozaki, Chie Kudô
Distribution : Alfama Films
Critique - lemonde.fr
Critique - lesinrocks.com
Dossier - commeaucinema.com
Katsuya Tomita - lemonde.fr
Site du distributeur
Site du film (Engl.)

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques