Campaign 2
(Senkyo 2)




Kazuhiko Yamauchi n’avait pas vraiment prévu de se présenter à nouveau aux élections. La catastrophe de Fukushima a tout changé et il ne comprend et n’accepte pas que les partis politiques continuent de soutenir le nucléaire. Son point de vue anti-nucléaire n’étant représenté par aucun candidat, il décide de se présenter en indépendant, donc avec peu de moyens. Soutenu pour l’essentiel par sa femme et quelques amis, sa nouvelle campagne électorale va être encore plus atypique que la première (relatée dans Campaign), car il s’agit avant tout de se faire entendre sans en avoir les moyens.

Kazuhiro Sôda apprenant la nouvelle alors qu’il était de passage à Hong Kong s’est dépêché de se rendre au Japon pour retrouver Kazuhiko Yamauchi et se remettre dans ses pas afin de suivre sa nouvelle campagne. Le procédé cinématographique reste le même, mais les interrogations ont changé. La campagne se focalise sur la question du nucléaire. Le candidat, comme le réalisateur, se pose les mêmes questions : pourquoi les Japonais s’apprêtent-ils à voter pour des partis qui continuent de soutenir l’option nucléaire ? Et pourquoi s’empressent-ils de faire comme si rien n’avait changé ? Aussi drôle que Campaign, Campaign 2 s’avère plus dérangeant : Kazuhiko Yamauchi posant ces questions, les autres candidats l’évitent, certains refusant même d’être filmés.

__________


Kazuhiro Sôda



Né en 1970, Kazuhiro Sôda a vécu au Japon jusqu’en 1993, puis à New York pour commencer sa carrière dans le cinéma. Après avoir dirigé plusieurs documentaires pour la télévision japonaise depuis New York, il a commencé à créer ses propres longs métrages documentaires de manière indépendante : Campaign (2006), Mental (2008), Peace (2010), Théâtre 1 et 2 (2012) et Campaign 2 (2014).

Willy Durand
Japon, 2013
2h30

Réalisation et photographie : Kazuhiro
Sôda
Production : Kazuhiro Sôda

Séance unique - Inédit

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques