Les Contes de la lune vague après la pluie
(Ugetsu monogatari)




Au XVIe siècle, dans le petit village de Ohmi, Genjuro, le potier, et Tobei voient d’un très bon oeil la guerre contre l’armée Shibata. L’un veut faire des bénéfices conséquents à la ville et revient heureux en affaires, l’autre espère devenir samouraï, le suit et se couvre de ridicule. Ils relancent une nouvelle production pour frapper un grand coup malgré les mises en garde de leur entourage. Les poteries enfin prêtes pour la vente, la traversée du lac pour la ville, dans un épais brouillard, sera le début d’un douloureux voyage dans le monde des illusions et des vaines ambitions…

Le cinéma de Mizoguchi est baigné par un onirisme envoûtant. La cruauté qui le traverse n’est là que pour faire grandir ses personnages. L’opposition fondamentale entre les aspirations des hommes et celles, plus paisibles, des femmes ne peut que conduire au désastre. Manipulés par des forces qui les dépassent, le noir et blanc sublime leurs visages et leur gestuelle flirte souvent avec celle du théâtre Nô.

__________


Kenji Mizoguchi



Né en 1898 à Tokyo et décédé en 1956, Kenji Mizoguchi a tourné 89 longs métrages. Adolescent, il passe l’essentiel de son temps à fréquenter les théâtres et les cinémas. En 1920, il devient assistant-réalisateur à la Nikkatsu et, en 1922, tourne son premier long métrage, Le Jour où revit l’amour. En 1932, il quitte la Nikkatsu qui s’est foncièrement renouvelée grâce à son travail. Pour différentes compagnies, il va entre autres réaliser Les Soeurs Gion (1936), Les 47 Rônins (1947), La Vie d’Oharu, femme galante (1952). Comme il l’exprime dans Les Contes de la lune vague après la pluie (1953), "l’artiste doit être utile et travailler, travailler, mais ne travailler qu’à son art."

Sébastien Mahier
Japon, 1953
1h40

Réalisation : Kenji Mizoguchi
Scénario : Yoshikata Yoda, Matsutarô Kawaguchi d’après l’oeuvre de Akinari Ueda
Photographie : Kazuo Miyagawa
Musique : Fumio Hayasaka, Tamekichi Mochizuki, Ichirô Saitô
Interprètes : Machiko Kyô, Masayuki Mori, Kinuyo Tanaka, Eitarô Ozawa, Ikio Sawamura, Mitsuko Mito
Distribution : Films sans frontières
Critiques - arte.tv
Dossier - commeaucinema.com
Dossier - transmettrelecinema.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques