Pluie noire
(Kuroi ame)




6 août 1945. Ce matin là Yasuko quitte la ville pour évacuer les affaires les plus précieuses de ses oncle et tante, et Shîgeko, son oncle, se rend à son travail comme chaque jour. Alors qu'il est dans le tramway, la bombe explose. C'est le désastre mais il est vivant. D'où elle se trouve, Yasuko assiste à l'explosion stupéfaite et reprend le bateau pour se rendre sur les lieux de l'explosion. Le ciel s'assombrit et la pluie commence à tomber : une pluie noire. Au milieu des décombres et de l'horreur, Yazuko retrouve ses oncle et tante et ils prennent ensemble la fuite. Hiroshima n'existe plus. Cinq ans plus tard, elle vit toujours avec eux à la campagne. Son oncle vient d'obtenir une attestation qui prouve qu'elle est en bonne santé et qu'elle peut donc se marier. Néanmoins, la rumeur selon laquelle elle serait contaminée ne cesse pas...

Pluie noire n'est pas à proprement parlé un film historique car Shôhei Imamura s'attache avant tout à rendre compte du calvaire des victimes, celles qui ont été condamnées à une morte lente. Il interroge aussi la société japonaise pour laquelle, cinq ans après les ravages de « l'éclair-qui-tue », la compassion envers les survivants ne va plus de soi. Un film contre l'oubli.

__________


Shôhei Imamura



Né en 1926 à Tokyo. Après avoir vécu d’une multitude de petits métiers et s’être occupé de théâtre, Shôhei Imamura rentre en 1951 à la Shochiku et travaille sur 3 films de Ozu. En 1954, il entre à la Nikkatsu, écrit des scénarios et passe à la réalisation en 1958. Au début des années 60, il devient une des figures de la Nouvelle vague japonaise et, en 1966, fonde sa propre société de production, puis, en 1974, une école de cinéma. Décédé en 2006, on lui doit des oeuvres marquantes comme L’Évaporation de l’homme (1967), La Ballade de Narayama (1983), Pluie noire (1989), L’Anguille (1997), Kanzo Sensei (1998) et De l’eau tiède sous un pont rouge (2001).

Willy Durand
Japon, 1989
2h05

Réalisation : Shôhei Imamura
Scénario : Toshiro Ishido, Shohei Imamura d'après l'oeuvre de Masuji Ibuse
Photographie : Takashi Kawamata
Musique : Toru Takemitsu
Interprètes : Miki Norihei, Yoshiko Tanaka, Kazuo Kitamura, Etsuko Ichihara, Shoichi Ozawa, Chisako Hara
Distribution : Films sans Frontières
Critiques - cinemasie.com
Dossier - cinemalefrance.com
Shôhei Imamura - cineclubdecaen.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques