L'Homme de marbre
(Czlowiek z marmuru)


Milieu des années 1970, Agnieszka doit réaliser un film de fin d’études.

Son intérêt se porte sur les années 50 et une statue de marbre remisée dans les réserves du Musée national, celle d’un ouvrier d’élite qui a participé à la reconstruction du pays après la guerre, Mateusz Birkut. Contre l’avis de son directeur d’études, elle se lance avec détermination dans sa quête parsemée d’embuches pour retrouver l’itinéraire de Birkut, ouvrier choisi comme modèle par le parti. Il est le maçon qui, avec toute une équipe, a construit un mur de 30 000 briques en une journée. Déchu et emprisonné pour avoir résisté au parti, il est rejeté et oublié. Agnieszka finit par retrouver la trace de son fils à Gdansk.

Andrzej Wajda maîtrise son propos : mise en scène du stakhanovisme, place de la propagande, rôle de la police politique, importance de la pression idéologique, manipulations… Mais jamais le film ne devient militant. Les individus vivent leur vie dans des temps difficiles.

Le film raconte une histoire faite de fragments, d’apparitions et de disparitions, de bruits, de fureurs et de sentiments. C’est en même temps une confrontation permanente entre la nation, personnifiée par Birkut, et le parti qui ne réussit pas à enchaîner le peuple dans sa totalité.

Jean-Yves Roy
Pologne, 1977
2h40

Réalisation : Andrzej Wajda
Scénario : Aleksander Scibor-Rylski
Photographie : Edward Kłosiński
Musique : Andrzej Korzynski
Interprètes : Jerzy Radziwilowicz, Krystyna Janda, Tadeusz Lomnicki, Jacek Lomnicki, Krystyna Zachwatowicz
Distribution : Films sans Frontières
Analyse (Charles Foulon) - artcinema.org
Andrzej Wajda - cineclubdecaen.com
Andrzej Wajda, cinéaste du passé imparfait - contreligne.eu (Elzbieta Ostrowska, 2012)
Site officiel d'Andrzej Wajda (Engl)
Vidéo : Entretien avec A. Wajda en 1979 à Saint-Nazaire (FR3 Nantes) - ina.fr

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques