Un été à Quchi
(Shu Jia Zuo Ye)


Bao est un enfant contraint de s’adapter à un nouvel environnement. Ses parents, en plein divorce, ont décidé, le temps de régler leurs affaires, de le confier à son grand-père qui habite Quchi, une petite ville rurale, loin de la capitale.

C’est un monde nouveau que va découvrir Bao, coincé entre un grand-père un peu tyrannique et mécontent quant à la manière dont Bao a été éduqué par ses parents et qui veut le reprendre en main, et de nouveaux amis au sein desquels il va falloir se faire une place…

Contrairement à ce à quoi on pourrait s’attendre, Un été à Quchi, premier long métrage de Tso Chi Chang, n’est pas une nouvelle variation sur la nécessité d’un dialogue entre un gamin complètement esclave de la modernité et un grand-père vantant les valeurs anciennes et les joies simples. L’enjeu se situe beaucoup plus sur le parcours et la manière dont Bao va peu à peu appréhender son nouvel environnement. Solitaire, silencieux et un peu perdu, il prend peu à peu ses marques et se laisse petit à petit conquérir par les autres enfants, par deux d’entre eux en particulier, une fille de sa classe qui a le même surnom que lui, Bear, et Mingchuan qui est secrètement amoureux de Bear...

Willy Durand
Taïwan, 2013
1h50

Réalisation et scénario : Tso Chi Chang
Photographie : Jacky Chen, Chih-chun Shu, Ching-kuo Yuan
Musique : Rui-ran Wu
Interprètes : Liang-yu Yang, Yun-loong Kuan, Hui-ming Wen, Zi-yan Jin, Hang Tung, Chia-an Wang
Distribution : Aramis Films
Critique - critikat.com
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques