Kumbh Mela, sur les rives du Fleuve sacré


Le Kumbh Mela est le plus grand pèlerinage du monde, qui réunit en Inde tous les 12 ans, plus de 100 millions d’hindous venus se baigner dans les eaux sacrées du Gange, au confluent de 3 rivières.

Pan Nalin (Samsara) qui, dans un premier temps se fait l’ambassadeur de son père qui ne peut se rendre sur place, y a posé sa caméra et relate différents destins, profondément émouvants, tous liés par la même foi : un jeune vagabond, Kishan Tewari, un Sadhu, une mère désespérée à la recherche de son petit garçon disparu, un Yogi qui élève seul un bébé abandonné, ou encore un ascète fumant du cannabis. Des hommes et des femmes hors du commun, par leur personnalité et leur spiritualité, tous confrontés à un dilemme inextricable : vivre dans ce monde ou s’exiler.

Si le lieu et les histoires des différents protagonistes sont fascinants, on retrouve dans ce film des interrogations déjà croisées dans d’autres films indiens (Ugly de Anurag Kashyap et Siddharth de Richie Mehta) comme celles qui concernent la place des enfants dans la société indienne. Ils sont trois dans ce film : Kishan Tewari auquel le réalisateur s’attache et qui a fugué, l’enfant abandonné et trouvé par le Yogi qui décide de l’élever, et, enfin, un enfant disparu dans la foule ou, peut-être, comme beaucoup d’autres enfants, enlevé. Un fait de société inquiétant, une préoccupation importante...

Willy Durand
Inde, 2013
1h55

Réalisation et scénario : Pan Nalin
Photographie : Anuj Dahwan, Swapnil S. Sonawane, Pan Nalin
Musique : Cyril Morin
Avec : Bhole Baba, Hatha Yogi Baba, Pant Shirt Baba, Baby Bajrangi, Shriman Umeshanad Brahmachari
Distribution : Sophie Dulac Distribution
Critique - fantastikindia.fr
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques