Blue Collar


Zeke Brown, Smokey James et Jerry Bartowski sont trois ouvriers de Détroit. Les conditions de travail et les fins de mois sont difficiles.

De plus, ils ne se sentent pas vraiment soutenus par leur syndicat qu’ils soupçonnent d’être de connivence avec les patrons et d’être corrompus. Ils décident d’agir pour que les choses changent en organisant le cambriolage de la caisse du syndicat malgré leur inexpérience dans ce domaine…

Blue Collar est le premier long métrage de Paul Schrader qui sera reconnu deux ans plus tard avec American Gigolo. Avant de passer à la réalisation, on lui doit les scénarii de Taxi Driver de Martin Scorsese et de Obsession de Brian de Palma.

Drôle et insolent, le film met en scène de manière fort réjouissante trois véritables « Pieds nickelés » en révolte contre le système syndical américain et ses connivences avec le pouvoir, qui sont là fermement dénoncées, le syndicat n’hésitant pas, quand il se sent menacé, à avoir recours à l’intimidation et au crime. Dans le même esprit, le film s’attache indirectement à dénoncer les conditions de travail des ouvriers de l’industrie automobile et les relations hiérarchiques au sein de l’entreprise. Ces différents aspects donnent à cette comédie une dimension inattendue et très réussie. A découvrir impérativement.

Willy Durand
USA, 1978
1h55

Réalisation : Paul Schrader
Scénario : Sydney A. Glass, Leonard et Paul Schrader
Photographie : Bobby Byrne
Musique : Jack Nitzsche
Interprètes : Richard Pryor, Harvey Keitel, Yaphet Kotto, Ed Begley Jr., Harry Bellaver, Georges Memmoli
Distribution : Splendor Films
Critique - cinematraque.com
Critiques - senscritique.com
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques