Mange tes morts - Tu ne diras point


Moïse vient de passer 15 ans en prison pour homicide involontaire.

Son retour au camp ne passe pas inaperçu et immédiatement les plus anciens viennent le prévenir que les choses ont changé et qu’il n’a pas intérêt à perturber la volonté des familles à vivre paisiblement et honnêtement. Mais Moïse n’a qu’une idée en tête, retrouver le rôle qui était le sien 15 ans plus tôt, celui de chef de famille, celui qui était prêt à tout pour que les siens puissent manger à leur faim. Un soir, accompagné de Jason, son demi-frère, et de deux autres jeunes, Moïse part à la reconquête de l’homme qu’il était. Une quête désespérée…

Jean-Charles Hue, le réalisateur, nous avait déjà proposé un film, La BM du seigneur, qui mettait en scène, entre fiction et documentaire, la communauté des Yeniches, des gens du voyage. C’est de nouveau au cœur de cette communauté que le film nous plonge, mais cette fois pour un film de fiction relevant du polar, efficace et assez vertigineux. Malgré un scénario assez simple, le pari est réussi. Le film nous tient en haleine en ne nous laissant d’ailleurs que très peu d’occasion de souffler un peu…

Mais le film, dans une moindre mesure que le précédent, relève aussi du documentaire, tant les personnages semblent être au cinéma comme dans la vie. Tous les acteurs sont issus de la communauté. Un effet de réel assez stupéfiant.

Willy Durand
France, 2014
1h35

Réalisation : Jean-Charles Hue
Scénario : Salvatore Lista, Jean-Charles Hue
Photographie : Jonathan Ricquebourg
Musique : Vincent-Marie Bouvot
Interprètes : Jason François, Michaël Dauber, Frédéric Dorkel, Moïse Dorkel, Philippe Martin, Christian Milia-Darmezin
Distribution : Capricci Films
Critique et entretien - liberation.fr
Dossier - commeaucinema.com
Résumé et critique - cineclubdecaen.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques