Le Juge Fayard dit le shériff


"La justice n'attend pas ". Telle semble être la devise du jeune juge Fayard.

Alors qu'il tente d'inculper le patron d'une entreprise, il est très vite dessaisi du dossier. Il se retrouve alors à instruire une petite affaire de hold-up dans une station service. Etrangement, un des cambrioleurs, par ailleurs membre du SAC (Service d'Action Civique, véritable police parallèle), s'avère disposer de protections politiques. Peu à peu, et soutenu par un inspecteur de police séduit par sa ténacité, le juge Fayard met à jour toute une organisation impliquant les milieux du banditisme, de la police, de l'entreprise et de la politique. Ce n'est pas sans risque...

Deux ans à peine après l’assassinat du juge François Renaud, premier magistrat français tué depuis l’Occupation, Yves Boisset réalise un film s'inspirant (sans chercher à reconstituer les faits) de cette affaire pour révéler l'ambiance délétère, les liens et les connivences de certains hommes politiques avec le banditisme, de la France de la fin des années 70. Le monde de la justice n'est pas épargné et le juge Fayard (Patrick Dewaere, formidable), dans ce contexte, fait figure de héros tragique, seul à combattre l'injustice.

Willy Durand
France, 1977
1h55

Réalisation : Yves Boisset
Scénario : Claude Veillot, Yves Boisset
Photographie : Jacques Loiseleux
Musique : Philippe Sarde
Interprètes : Patrick Dewaere, Aurore Clément, Philippe Léotard, Myriam Mézières, Hélène Vallier, Jacqueline Doyen
Distribution : Jupiter Communications
Critique - critikat.com
Dossier - commeaucinema.com
L'assassinat du juge Renaud - 13emerue.fr

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques