Comme le vent
(Come il vento)


Un matin d’avril 2003, Armida Miserere, directrice de la prison de haute sécurité de Sulmona, s’apprête à aller courir avant d’aller travailler. Pendant qu’elle fait son footing, armée et sous l’œil vigilant d’un garde du corps, son mari est assassiné par un motard…

1989, à la prison de Lodi, Armida Miserere assiste à la répétition organisée par son mari de Woyzeck de Georg Büchner, l’histoire d’un homme qui a assassiné sa femme qu’il soupçonne d’adultère, avant de rejoindre son bureau. Ce jour-là, on lui a envoyé une nouvelle enveloppe contenant une balle de revolver…

L’issue tragique de ce film, inspiré d’une histoire vraie, celle d’Armida Miserere, directrice de prison, est dite dès le début du film. Une manière pour le réalisateur Marco Simon Puccioni (L'Abri) d’indiquer que son propos n’est pas principalement de raconter des faits mais de dresser le portrait de cette femme, d’essayer de comprendre comment elle a réussi à s’imposer dans une institution oppressante, menacée à l’intérieur comme à l’extérieur de la prison par la mafia. Un parcours courageux et un combat pour une justice plus juste mené au quotidien, laissant peu de place pour l’épanouissement personnel, la vie sentimental.

Comme le vent est un film bouleversant et juste qui réussit à dire la force d’une femme mais aussi sa fragilité et féminité dans un contexte de guerre.

Willy Durand
Italie, 2013
1h50

Réalisation : Marco Simon Puccioni
Scénario : Heidrun Schleef, Marco Simon Puccioni, Nicola Lusuardi
Photographie : Gherardo Gossi
Musique : Shigeru Umabayashi
Interprètes : Valeria Golino, Filipo Timi, Francesca Scianna, Chiara Caselli
Distribution : Bodega Films
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur
Site du film

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques