Siddharth


Mahendra doit subvenir aux besoins de sa femme et de ses deux enfants. Tous les jours, il parcoure les rues en proposant ses services pour effectuer toutes sortes de réparation mais ce travail ne lui rapporte pas grand-chose.

Il décide alors d’envoyer, via un intermédiaire, son fils, Siddharth, travailler à Mumbaï. Cependant, plusieurs mois plus tard, ce dernier ne rentre pas comme prévu et Mahendra, qui décide de partir à sa recherche, se rend compte qu’il ne sait pas vraiment où il a envoyé son fils ni ce qu’il fait comme travail, qu’il n’a aucun moyen d’essayer de le joindre et qu’il ne possède aucune photographie de son fils. Désarmé, impuissant, il décide de poursuivre ses recherches…

Dans un genre complètement différent, le thème de la disparition des enfants en Inde était déjà le sujet de Ugly de Anurag Kashyap, et tout comme ce film, Siddharth est largement inspiré de faits réels. Autant dire que le sujet de ce film correspond à un fait de société dramatique de l’Inde d’aujourd’hui. Pour autant le réalisateur Richie Mehta ne nous propose pas une tragédie et ne construit aucun suspense, contrairement à Ugly, en choisissant de se concentrer sur le personnage du père, son courage, son opiniâtreté, son impuissance et son espoir. Le portrait de la société indienne contemporaine que dresse Richie Mehta s’avère donc correspondre plus directement à la réalité.

Willy Durand
Inde, 2013
1h40

Réalisation et scénario : Richie Mehta
Photographie : Bob Gundu
Interprètes : Rajesh Tailang, Tannishtha Chatterjee, Anurag Arora, Shobha Sharma Jassi, Geeta Agrawal
Distribution : ASC Distribution
Critique - lesinrocks.com
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur
Site du film

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques