Mulholland drive


Une histoire d’amour dans la cité des rêves…

Suite à un générique très kitsch mettant en scène un nombre toujours plus grand de danseurs de rock’n roll qui se dédoublent et se multiplient, le film débute dans l’obscurité de la nuit et des collines qui surplombent Los Angeles, la cité des rêves. Nous suivons alors une limousine qui suit parfaitement le tracé de la route. On ne peut alors que penser aux lignes de Lost highway et de The straight story et craindre le pire… Nous découvrons alors Rita, la brune, à l’arrière de la limousine qui s’inquiète légitimement de l’arrêt de la voiture. Un plan très rapide nous apprend qu’en face arrive à toute vitesse une autre voiture (conduite par les jeunes gens du générique ?) qui a déjà franchit la ligne… Juste le temps pour nous d’apprendre que Rita a en fait été enlevé et c’est l’accident. Elle est la seule survivante de la limousine et choquée elle dévale la pente qui va la mener jusqu’à Mulholland drive, et plus précisément dans une résidence où elle va se cacher jusqu’à l’arrivée de Betty, la blonde, qui vient tenter sa chance à Hollywood. La rencontre des deux femmes nous apprend que Rita est amnésique…

Tout est en place dans ces quelques plans du début. Ils sont chargés du mystère, de la tension diffuse qui va nous tenir en haleine tout au long de ce magnifique film de David Lynch qui mêle rêve et réalité sans que nous soyons en mesure de dire ce qui relève de l’un ou de l’autre. C’est parfaitement somptueux !

Willy Durand
USA, 2001
2h26

Réalisation, scénario et dialogues : David Lynch
Photographie : Peter Deming
Musique : Angelo Badalamenti
Interprètes : Naomi Watts, Laura Elena Harring, Justin Theroux, Robert Forster, Dan Hedaya, Ann Miller
Distribution : Bac Distribution
Analyse (Ch. Couleau) - voixduregard.org
Analyse (Pierre Tévanian) - lmsi.net
Le cinéma de D. Lynch - horschamp.qc.ca
Site de David Lynch
Site officiel

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques