Adieu au langage (3D)


Le propos est simple. Une femme mariée et un homme libre se rencontrent. Ils s'aiment, se disputent, les coups pleuvent.

Un chien erre entre ville et campagne. Les saisons passent. L'homme et la femme se retrouvent. Le chien se trouve entre eux. L'autre est dans l'un. L'un est dans l'autre. Et ce sont les trois personnes. L'ancien mari fait tout exploser. Un deuxième film commence. Le même que le premier. Et pourtant pas. De l'espèce humaine on passe à la métaphore. Ça finira par des aboiements. Et des cris de bébé.

«Avec des images, des mots, de la musique et des sons utilisés comme des phrases (le film propose des moments – nombreux – de profonde perturbation de la perception), Adieu au langage médite sur le passé, la mémoire et l’histoire maudite du XXe siècle. Mais il rend avant tout compte d’un possible réenchantement où le cinéma redeviendrait un art forain où l’émotion est vécue physiquement. Un espoir résidant en une poésie délicieusement farfelue, mais aussi très personnelle.» (Arnaud Hée – critikat.com)
Suisse, 2014
1h10

Réalisation et scénario : Jean-Luc Godard
Photographie : Fabrice Aragno
Interprètes : Héloïse Godet, Zoé Bruneau, Kamel Abdelli, Richard Chevallier, Jessica Erickson, Alexandre Païta
Distribution : Wild Bunch Distribution

Prix du jury - Cannes 2014
Critique - liberation.fr
Dossier - commeaucinema.com
Page Facebook du film
Résumé et analyse - cineclubdecaen.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques