Black Coal
(Bai Ri Yan Huo)


1999. Dans une carrière de charbon, des ouvriers découvrent les membres d’un corps.

On finit aussi par découvrir que les autres membres du corps en question ont été éparpillés dans différents endroits de cette vaste région du nord de la Chine. Zhang Zili mène l’enquête et peu à peu met la main sur des suspects potentiels. Mais l’arrestation est un échec et Zhang Zili, blessé, laisse tomber l’affaire… Cinq ans plus tard, deux nouveaux corps sont retrouvés. Zhang Zili, qui a quitté la police, reprend du service...

Pour son troisième long métrage, Yi’Nan Diao (Train de nuit) nous plonge au sein d’une intrigue policière assez complexe et déroutante. Cependant, elle ne semble pas la préoccupation première du réalisateur qui, comme c’est souvent le cas dans le cinéma chinois, s’intéresse plutôt à la manière dont son pays évolue.

Qu’est-ce qui a changé en 5 ans ? Avec une grande habileté, et inspiré entre autres par le magnifique premier plan de La Soif du mal d’Orson Welles, Yi’Nan Diao nous fait passer de l’été 1999 à l’hiver 2004 en un seul plan, le temps pour une voiture de police de passer sous un tunnel. Le passage du temps est un élément essentiel du film. Vitesse du temps qui passe, vitesse des changements, fuite en avant d’une société que rien ne semble pouvoir freiner, si ce n’est Zhang Zili, cet homme qui se souvient du passé...
Chine, 2014
1h50

Réalisation et scénario : Yi’Nan Diao
Photographie : Dong Jinsong
Musique : Wen Zi
Interprètes : Fan Liao, Lun-Mei Gwei, Xue-Bing Wang, Jing-Chun Wang, Ailei Yu, Ni Jing-Yang
Distribution : Memento Films Distribution

Ours d'or - Berlin 2014
Critique - critikat.com
Dossier - commeaucinema.com
Page Facebook du film
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques