Layla
(Layla Fourie)


Layla Fourie vit seule avec son fils, Kane. Elle travaille de nuit comme serveuse dans un bar et cherche à trouver un travail de jour pour être avec son fils.

Elle réussit à se faire embaucher pour organiser des entretiens d’embauche pour un hôtel-casino. Elle se met en route mais est contrainte d’emmener avec elle son fils. Distraite par ce dernier, elle renverse un homme sur la route…

La première séquence du film met en scène Layla passant un entretien d’embauche et acceptant de se soumettre à un détecteur de mensonges. Autant dire que l’enjeu du film se situe dès le début car il ne sera question pendant tout le film que des rapports ambivalents de Layla, mais aussi des autres personnages, avec la vérité et le mensonge. Et, comme elle le dit dès le début, un mensonge en entraîne toujours un autre…

Cependant le film est aussi le portrait d’une femme qui cherche à s’en sortir dans la société sud-africaine d’aujourd’hui. Comme elle le dit aussi, maintenant les choses ont changé, l’Apartheid n’est plus. Pourtant, rien ne semble aussi simple et la méfiance entre blancs et noirs semble encore présente partout. Cela donne au film une atmosphère toute particulière. A découvrir.

Willy Durand
Afrique du Sud, 2013
1h50

Réalisation : Pia Marais
Scénario : Horst Markgraf, Pia Marais
Photographie : André Chémétoff
Musique : Bachar Kalifé
Interprètes : Rayna Campbell, August Diehl, Rapule Hendricks, Terry Norton, Rapulana Seiphemo, Jeroen Kranenburg
Distribution : Jour2Fête
Critique - jeuneafrique.com
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques