Les Sentiers de la gloire
(Paths of Glory)


1916. La guerre entre la France et l'Allemagne fait rage.

Ayant besoin d'une éclatante victoire pour consolider sa renommée personnelle, le général Broulard ordonne au général Mireau de prendre une position allemande surnommée "La fourmilière" et qui est réputée imprenable. Mireau donne l'ordre au colonel Dax de diriger l'attaque.
L'heure H arrive mais dès le début de l'attaque, les soldats tombent par dizaines et leurs compagnons refusent alors d'avancer. Mireau ordonne aux canonniers de tirer sur les positions françaises afin d'obliger les soldats à se lancer à l'attaque. Le chef de la batterie refuse d'obéir, exigeant un ordre écrit et les soldats regagnent leurs tranchées. L'opération est donc un désastre. Mireau décide alors pour faire un exemple de condamner à mort trois hommes…

Le film évoque l’histoire des « fusillés pour l'exemple » sur le front français, en 1917. Le film s'inspire de faits réels. Près de 2 000 soldats ont été réellement fusillés « pour l'exemple » par l'armée française au motif de « lâcheté devant l'ennemi ». Le général Revilhac a effectivement voulu faire tirer sur son propre régiment bloqué dans les tranchées lors d'un assaut impossible, puis il a fait exécuter quatre soldats en mars 1915, qui seront réhabilités en 1934.
USA, 1957
1h30

Réalisation : Stanley Kubrick
Scénario : Jim Thompson, Calder Willingham, Stanley Kubrick d’après l’œuvre de Humphrey Cobb
Photographie : Georg Krause
Musique : Gerald Fried
Interprètes : Kirk Douglas, Ralph Meeker, Adolphe Menjou, George MacReady, Wayne Morris, Richard Anderson
Distribution : Carlotta Films
Critique - cineclubdecaen.com
Dossier - commeaucinema.com
Dossier pédagogique - cndp.fr
Dossier pédagogique - zerodeconduite.net
L'accueil critique du film - cinematheque.fr
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques