Teshumara, les guitares de le rébellion touareg




Ce documentaire, à travers la musique et les témoignages du groupe Tinariwen, raconte la mémoire de la Teshumara, culture nouvelle issue des évènements politiques et des profonds changements de la société Touareg. Les musiciens de Tinariwen sont originaires de l’Adrar des Ifoghas au nord du Mali et se sont réfugiés dans les années 1970 à Tamanrasset, en Algérie.

Ce documentaire est un très beau mélange de témoignages et de passages musicaux, entre rock, blues et musique traditionnelle. Les paroles des chansons sont traduites, on s’aperçoit alors à quel point leur musique est intimement liée à leur vie. Leur chant de révolte, d’errance et d’amour a en effet suivi le mouvement de rébellion touareg de façon pacifiste et poétique. Ce film nous montre comment l’art aide à la vie, il est ici un moyen d’exutoire. L’histoire des Touaregs est douloureuse, leur musique permet d’atténuer cette souffrance et de faire connaître leur histoire au monde entier. Dans cette même logique, ce film réussi nous fait découvrir avec beauté et douceur la musique et l'histoire du groupe Tinariwen.

__________


Jérémie Reichenbach




Réalisateur français, il entretient un rapport étroit avec l'Afrique. Sans jamais céder à la facilité, il "documente", sans commentaires, sans voix rajoutées, si ce n'est celles des êtres qu'il rencontre. En 2005, il réalise Teshumara, les guitares de la rébellion touareg, puis en 2008, La Mort de la gazelle, sur les rebelles armés du Mouvement des Nigériens pour la Justice. Il vient de terminer un court métrage Jours de poussière (2011).

Pauline Le Péculier
France, 2006
51min

Grand prix SACEM du documentaire musical

Réalisation et scénario: Jérémie Reichenbach
Distribution: Shellac

Avec le groupe Tinariwen
Dossier - commeaucinema.com
Page Facebook de Tinariwen
Site de Tinariwen
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques