Sous toi, la ville
(Unter dir die Stadt)




Avec ce titre sibyllin, Christoph Hochhäusler attise notre curiosité et ne laisse de nous interroger bien après l’apparition du mot fin sur l’écran. Ce film est sorti en 2010, en pleine crise économique et alors que de nombreux cinéastes s’emparent du sujet.

Là, nous sommes à Francfort, dans le quartier des affaires hérissé de hautes tours de verre et d’acier. Roland Rodes, banquier influent, est sur le point de prendre le contrôle d’une banque concurrente. L’enjeu du film n’est pas dans la description du fonctionnement du capitalisme financier, mais dans les conditions éventuelles de sa chute. Ce sera ici une passion insensée et fatale. Le banquier est attiré irrésistiblement par Svenja, la femme d’un de ses cadres. Cette histoire d’amour est le surgissement de l’humain dans ce monde fait de contrôle et de rigueur : rien ne les prédisposait à se rencontrer, si ce n’est les failles en chacun d’eux.

L’écriture cinématographique est la force du film. Son esthétique avec ses plans nets, le rythme lent, les paroles comptées en disent long sur cet univers ouaté, coupé du réel et installent le trouble et le mystère jusqu’au dernier plan, au bord du fantastique.

Jacqueline Tonin

__________


Christoph Hochhäusler



Né en 1972 à Munich, Christoph Hochhäusler a étudié le cinéma à l'École supérieure de la Télévision et du Cinéma de Munich (HFF). Il a fondé en 1998, avec Benjamin Heisenberg et Sebastian Kutzli, la revue Revolver, conçue en partie sur le modèle des Cahiers du cinéma. Il a réalisé cinq films à ce jour : Le Bois lacté (2003), L’Imposteur (2005), Sous toi, la ville (remarqué en 2010 au Festival de Cannes, section Un Certain Regard), Une minute d’obscurité (2011) et Lichtjahre (Année-Lumière) (2014).
Allemagne / France, 2010
1h50

Allemagne / France, 2010, 1h50, VO
Réalisation : Christoph Hochhäusler
Scénario : Ulrich Peltzer, Christoph Hochhäusler
Photographie : Tim Pannen
Musique : Benedikt Schiefer
Interprètes : Robert Hunger-Bühler, Nicolette Krebitz, Mark Waschke, Wolfgang Böck, Corinna Kirchhoff, Michael Abendroth
Distribution : Bodega Films

Séance unique - Ouverture des Reflets du cinéma allemand à Mayenne - En présence de Pierre Gras
Critique - lemonde.fr
Dossier (en allemand) - filmportal.de
Dossier - commeaucinema.com
Dossier Cannes 2010
Site du distributeur
Site du film
Site du film (en allemand)

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques