Montag
(Montag kommen die Fenster)




Nina, médecin, son mari Frieder et leur petite fille Charlotte ont déménagé de Berlin à Kassel, où ils rénovent une vieille maison. C'est un nouveau départ. Pourtant, un jour, sans raison apparente et sans laisser un mot, Nina quitte tout et tout le monde... Commence alors un temps d'errance sur les routes, un bref séjour chez son frère et une question : où aller ?

Le film d'Ulrich Köhler met en scène un moment particulier, un moment de transition, une ultime tentative pour échapper à ce qui semble un parcours tout tracé (la maison où on va s'installer pour longtemps) ou pour se donner le temps de faire marche arrière et d'envisager autre chose, mais aussi pour échapper à une certaine banalité de la vie. Un film existentiel, un acte de résistance face à l'inéluctable, une tentative pour se dire qu'on reste libre.

Willy Durand

__________


Ulrich Köhler



Né en 1969 à Marbourg (Hesse), Ulrich Köhler a étudié les beaux-arts (notamment à Quimper, de 1989 à 1991), la philosophie, puis la communication audiovisuelle à l’École des beaux-arts de Hambourg jusqu’en 1998. Il vit à Berlin. Il a réalisé cinq courts-métrages, parfois proches de l’art vidéo, et trois longs métrages à ce jour : Bungalow (2002, Alexandre d’argent au Festival de Thessalonique), Montag (2006) et La Maladie du sommeil (2011), Ours d’argent du meilleur réalisateur à la 61e Berlinale.
Allemagne, 2006
1h30

Réalisation et scénario : Ulrich Köhler
Photographie : Patrick Orth
Musique : Pierre Brandt
Interprètes : Isabelle Menke, Hans-Jochen Wagner, Ursula Renecke, Amber Bongard, Trystan Wyn Puetter, Elisa Seydel
Distribution : ASC Distribution
Dossier (en allemand) - filmportal.de
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques