Ne m'oublie pas
(Vergiss mein nicht)




Dans ce documentaire intime et touchant, David Sieveking filme sa mère, Gretel, atteinte de la maladie d'Alzheimer. Il nous montre le quotidien de cette maladie avec tendresse sans jamais tenter d'entraîner le spectateur dans l'apitoiement ou la tristesse. C'est un documentaire qui parle de la famille, de l'amour, de la vie.

En quête des souvenirs qui disparaissent peu à peu de la mémoire de Gretel, David retrace l'histoire de sa mère, cette femme extraordinaire qui nous séduit dès les premières minutes, du couple insolite qu'elle et son mari, Malte, forment depuis plusieurs décennies et des différents combats menés tout au long de leur vie. On découvre au fil des images et des témoignages une personnalité complexe et attachante.

Ce documentaire est un hommage à Gretel, à la vie de cette femme qui garde, même dans la maladie, une personnalité hors du commun.

Marie Burel

__________


David Sieveking



Né en 1977 à Friedberg (Hesse), David Sieveking a étudié la réalisation, de 2000 à 2007, à l’Académie allemande du Cinéma et de la Télévision de Berlin. Après plusieurs courts-métrages (dont un sélectionné à Cannes en 2003), il a réalisé trois longs métrages documentaires : Senegallemand en 2007, David Wants to Fly en 2010 (avec notamment un certain David Lynch), et Ne m’oublie pas, primé en 2012 aux festivals de Locarno (Prix de la Semaine de la Critique) et de Leipzig (Prix du Goethe-Institut).
Allemagne, 2012
1h30

Réalisation et scénario : David Sieveking
Photographie : Adrian Stähli
Musique : Jessica de Rooij
Interprètes : Gretel Sieveking, Malte Sieveking, Margarete Sieveking, David Sieveking
Distribution : Dissidenz Films
Critique - lemonde.fr
Dossier (en allemand) - filmportal.de
Dossier - commeaucinema.com
Page Facebook (allemand)
Site du distributeur
Site du film
Site du film (en allemand)

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques