Tel père, tel fils
(Soshite Chichi ni Naru)




Ryoata, un architecte obsédé par la réussite professionnelle, entend former son fils, Keita, aux valeurs qui sont les siennes, celles du travail sans relâche, de la compétition et de la performance, seules capables d'assurer son avenir. Cependant, Keita déçoit son père en n'étant pas vraiment à la hauteur de ses attentes. Et, lorsque la maternité de l'hôpital où est né Keita lui apprend qu'une infirmière malveillante a échangé deux nourrissons, et que Keita n'est donc pas son « vrai » fils, une de ses premières réactions consiste à déclarer que cela explique beaucoup de choses... Ryoata est en effet persuadé qu'un fils ne peut pas avoir un caractère différent de celui de son père.

Si le film de Hirokazu Kore-eda (I Wish - Nos voeux secrets, Nobody Knows)fonctionne selon un schéma binaire (l'opposition entre une famille riche et une famille modeste, des modes de vie opposés, etc) il réussit à ne jamais tomber dans la caricature et évite heureusement de céder à des procédés comiques qui auraient été faciles. Non, l'affaire est sérieuse et vise à interroger dans son ensemble une société, et même plus encore, une culture, celle du Japon d'aujourd'hui, du modèle qui a fait sa réussite, principalement économique, en oubliant au passage un certain nombre de valeurs essentielles comme la nécessité impérative de se réjouir du monde, de la nature, du plaisir à être ensemble, à jouer. Un enjeu essentiel quand une société continue de transmettre aux enfants des valeurs issues d'un monde qui s'effondre petit à petit. Un film magnifique.

__________


Hirokazu Kore-eda



Né en 1962 à Tokyo. Diplômé de l'Université de Waseda, Hirokazu Kore-Eda travaille d'abord pour la télévision pour laquelle il a réalisé de nombreux documentaires dont Without Memory en 1994, meilleur documentaire japonais. Il réalise son premier long métrage pour le cinéma, Maborosi, en 1995, puis en 1998 le très remarqué After Life. Viennent ensuite Distance (2001), Nobody Knows (2004), Still Walking (2008), I Wish – Nos vœux secrets (2011) et Tel père, tel fils (2013), prix du jury au Festival de Cannes.

Willy Durand
Japon, 2013
2h05

Réalisation et scénario : Hirokazu Kore-eda
Photographie : Takimoto Mikiya
Interprètes : Masaharu Fukuyama, Machiko Ono, Lily Franky, Yoko Maki, Keita Ninomiya, Shogen Hwang
Distribution : Le Pacte

Prix du Jury - Cannes 2013
Critique - rfi.fr
Dossier - commeaucinema.com
Dossier Cannes 2013 - festival-cannes.fr
Hirokazu Kore-eda - cineclubdecaen.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques