Entrée du personnel


On a mal le jour, on a mal la nuit, on a mal tout le temps. On tient quand même jusqu’au jour où l’on ne tient plus.

La réalisatrice Manuela Fresil a longuement enquêté et filmé dans plusieurs abattoirs de l’Ouest de la France avant de construire Entrée du personnel. Il y a les images qui montrent le « traitement » des animaux, la chaîne, les gestes répétitifs - et il y a les voix qui disent les cauchemars de ceux qui sont aux postes où les bêtes sont tuées, le travail que l’on ne quitte pas car c’est le seul possible, la souffrance physique et psychologique.

Ce beau documentaire d’enquête et de création livre une terrible vision de l’abattage industriel et de la condition ouvrière.

« On touche du doigt non seulement la pénibilité du travail dans un tel environnement, malgré son aseptisation, mais aussi l’accélération pharamineuse des cadences qui tend à transformer en robots les humains qui ne peuvent pas (encore) être remplacés par de vraies machines. Un travail de destruction du vivant : d’un côté les bêtes, de l’autre les humains. Aucun n’en sort gagnant ». (Vincent Ostria – Les Inrockuptibles)

Josette Luciani
France, 2011
1h

Réalisation : Manuela Frésil
Scénario : Rania Meziani, Manuela Frésil
Photographie : Jean-Pierre Méchin
Interprètes : Florence Muller, Emilie de Preissac, Eléonore Saintagnan, Steve Tientcheu
Avec les voix de : Anne Caillere, Alice Diop, Nadine Marcovici, Catherine Vuillez, Mounir Margoum
Distribution : Shellac

Dossier - commeaucinema.com
Dossier ACID - lacid.org
Dossier GNCR - gncr.fr
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques