The Major


Sergey Sobolev, commandant de police d'un petite ville, doit se rendre d'urgence dans la ville voisine car sa femme est sur le point d'accoucher.

Alors qu'il roule à toute vitesse sur la route enneigée, il renverse un enfant. Sous le choc, il enferme la mère de l'enfant dans sa voiture et appelle ses collègues qui, une fois sur place, s'occupent de rendre plausible une version des faits qui disculpe complètement le commandant.

Dans un premier temps, ce dernier se laisse porter par ses collègues, puis, alors que tout est en place pour qu'il s'en sorte sans encombres (ce qui est encouragé par une sorte de parrain local qui ne veut pas de vagues avant les élections qui approchent et auquel la police obéit aveuglément), il change d'avis et décide d'assumer sa culpabilité...

The Major relève du thriller policier mais, sans concession, il s'emploie à dénoncer avec vigueur les connivences entre le pouvoir politique, la police et la mafia dans la Russie d'aujourd'hui. L'histoire est celle d'un homme parfaitement intégré à ce système et qui y occupe même une place de choix, mais qui, parce qu'il ôte la vie d'un enfant au moment même où son premier enfant va naître, décide de reprendre la sienne en main et d'assumer les conséquences de ses actes. Dans le même temps, il devient le grain de sable capable de porter un coup fatal au système mafieux, et donc un homme à abattre. Une situation soudaine et brutale que le film réussit à rendre parfaitement.

Willy Durand
Russie, 2013
1h40

Réalisation et scénario : Yury Bykov
Photographie : Kyrill Klepalov
Musique : Yury Bykov
Interprètes : Denis Shevod, Irina Nizina, Ilya Isaev, Yury Bykov
Distribution : Zootrope Films

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Critique - critikat.com
Dossier - commeaucinema.com
Fiche Cannes 2013 (Semaine de la critique)
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques