Arrietty, le petit monde des chapardeurs
(Kari-gurashi no Arietti)


Sho, petit garçon malade, vient passer quelques jours chez sa tante, dans la banlieue de Tokyo, avant d’être opéré.

Dans la jolie maison habitent aussi en cachette, sous le plancher, Arrietty, son père et sa mère. Hauts de dix centimètres, ils vivent en "empruntant" de menus produits dans la maison. Le soir, Arrietty, qui vient d’avoir 14 ans, part avec son père pour sa première chaparde. Mais, lorsqu’ils parviennent dans la chambre de Sho, celui-ci, réveillé, interpelle Arrietty, qu’il a vue dans le jardin. Père et fille repartent sans un mot, car être vus par des humains signifie qu’ils sont en danger…

« Adapté d’un classique de la littérature britannique pour enfants, Arrietty conte donc les aventures de la jeune demoiselle du même nom, appartenant à une race humaine lilliputienne, vivant dans l’ombre – et dans la peur – des humains de taille traditionnelle, et tenue de « chaparder » (le terme anglais parlerait plus volontiers, et moins péjorativement, d’« emprunter ») de quoi survivre. L’aventureuse petite, par son mépris de la traditionnelle ignorance dans laquelle les chapardeurs sont tenus de maintenir leurs cousins géants, va mettre en péril le monde de ses parents. » (Vincent Avenel - Critikat.com)
Japon, 2010
1h35

Réalisation : Hiromasa Yonebayashi
Scénario : Hayao Miyazaki, Keiko Niwa d’après l’œuvre de Mary Norton
Photographie : Atsushi Okui
Musique : Simon Caby, Cécile Corbel
Avec les voix de : Tomokazu Miura, Shinonu Ôtake, Keiko Takeshita
Distribution : The Walt Disney Company

- Dossier pédagogique réalisé par Nicole Montaron ici.
Critique - telerama.fr
Dossier - buta-connection.net
Dossier - commeaucinema.com
Le studio Ghibli - buta-connection.net

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques