Leones


Une jeune fille marche de manière déterminée dans la forêt... Il pleut... Elle se met à courir... Assise au pied d’un arbre, elle se réveille et reprend sa marche...

Elle n’est pas seule puisqu’il y a aussi un jeune homme qui marche dans cette forêt et qui la rejoint. Ils sont cinq en fait à errer dans différents paysages à la recherche d’une maison qui semble introuvable ou inaccessible…

Le film est intégralement porté par la caméra qui suit le groupe, ou de manière isolée, différents membres du groupe. Elle est une présence flottante et invisible qui accompagne les personnages et qui rend peu à peu le film, les personnages et l’histoire irréels. Cet aspect du film est renforcé par différents petits évènements improbables comme la découverte dans un tracteur d’un revolver ou le surgissement fantastique du vent. Peu à peu, via un enregistrement, un autre récit, par bribes, se met en place. Il raconte la même histoire, autrement dramatique...

Ce premier film de la réalisatrice argentine Jazmín López se livre peu à peu, mystérieusement. D’une grande originalité scénaristique et métaphorique, il raconte sans le montrer un évènement dramatique, ce qu’il en reste et ce qui a disparu définitivement. L’ensemble est fascinant, étrange et bouleversant. Un film à découvrir impérativement...

Willy Durand
Argentine, 2012
1h25

Réalisation et scénario : Jazmín López
Photographie : Matías Mesa
Interprètes : Julia Volpato, Pablo Sigal, Macarena del Corro, Diego Vegezzi, Tomás Mackinlay
Distribution : Premium Films
Critique - critikat.com
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques