Shokuzai, celles qui voulaient oublier
(Shokuzai 2)


Dans la cour de l’école d’un paisible village japonais, quatre écolières, témoins de l’enlèvement qui précède le viol et le meurtre d’Emili, une de leurs camarades, demeurent incapables d’identifier le coupable, à qui elles ont pourtant parlé.

Asako, la mère d’Emili, convoque les quatre enfants et les somme de se souvenir. Si elles n’y arrivent pas elles seront maudites et devront faire pénitence toutes leur vie. Quinze ans plus tard, contrairement à Sae et Maki, Asako et Yuka veulent oublier…

Adapté du roman de Kanae Minato, Shokuzai (Pénitences) a d’abord été une série de 5 épisodes avant d’être recomposé en deux longs métrages pour le cinéma. Après le très beau Tokyo Sonata (2008), Kiyoshi Kurosawa revient avec un grand film sur le poids du passé, l’angoisse, la culpabilité, etc. Une œuvre impressionnante qui hante les esprits bien après la projection...
Japon, 2012
2h30

Réalisation et scénario : Kiyoshi Kurosawa d’après l’œuvre de Kanae Minato
Photographie : Akiko Ashizawa
Musique : Yusuke Hayashi
Interprètes : Kiôko Koizumi, Sakura Ando, Chizuru Ikewaki, Ayumi Ito, Tomoharu Hasegawa, Teruyuki Kagawa
Distribution : Version Originale / Condor
Critique - lemonde.fr
Dossier - commeaucinema.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques