La Maison de la radio


Une journée ordinaire à la Maison de la radio ou comment chaque journée à la Maison de la radio est extraordinaire… Le nouveau film de Nicolas Philibert nous embarque le temps d’une journée entière dans l’univers des bureaux, des studios et des émissions de Radio France (France Inter, France Culture, France Musique, France Info, France Bleu).

Tout commence par les paroles cacophoniques et rapides des journaux du matin puis le réalisateur nous montre ce que nous entendons mais ne voyons pas : les paroles, les musiques et les sons qui rythment du matin au soir nos oreilles. Mais aussi la manière dont chacun crée son ambiance. On découvre des espaces de formation, de sélection des sujets, d’entretiens, d’enregistrements et de création. Ces espaces sont infinis et chacun s’affaire au rythme induit par sa fonction : l’animateur compte le temps, les directs sont minutés, les compositeurs et ceux et celles qui fabriquent des émissions prennent le temps de répéter, d’être précis car on ne doit pas perdre l’auditeur. Car c’est pour ce dernier que tout le monde travaille : il s’agit de l’informer, de le distraire, de retenir son attention, de l’enrichir. La Maison de la radio est un bouillon de culture inimaginable.

Impossible de tout dire d’une telle institution en 1h45 mais avec ce film Nicolas Philibert réussit à nous faire voir la radio, à nous donner quelques aperçus pour que nous puissions imaginer ensuite au-delà des paroles et des sons.

Willy Durand
France, 2012
1h45

Réalisation et scénario : Nicolas Philibert
Photographie : Katell Dijan
Distribution : Films du Losange

Critique - lemonde.fr
Critique - slate.fr
Dossier - commeaucinema.com
Résumé et critique - cineclubdecaen.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques