La Demora


Maria vit pauvrement avec ses trois enfants et son père, Agustín, dont il faut prendre soin continuellement.

Elle n’arrive plus à faire face à la situation dans laquelle elle se trouve et il lui faut trouver une solution pour son père. Face à l’impossibilité de le faire entrer dans une maison de retraite, elle songe à l’abandonner…

La Demora (Le retard) est un film nocturne pour dire la situation sociale d’une famille portée par une femme qui ne trouve plus les forces, l’énergie et l’aide dont elle aurait besoin pour seulement continuer de survivre. Le propos ici se veut réaliste, le portrait de Maria que nous propose le réalisateur Rodrigo Plá n’est pas celui d’une héroïne qui trouvera finalement le moyen de s’en sortir, mais celui d’une femme dépassée qui se trompe de solution et qui doit vivre avec une décision, prise sans véritable préméditation, accidentelle, qu’elle ne peut supporter intérieurement et moralement. C’est le portrait d’une femme qui « craque » et le film ne la juge pas. Le film est réalisé avec beaucoup de sobriété, laissant une grande place aux sentiments intérieurs. L’ensemble est touchant et juste.

Willy Durand
Uruguay, 2012
1h25

Réalisation : Rodrigo Plá
Scénario : Laura Santullo
Photographie : María Secco
Musique : Jacobo Lieberman, Leonardo Heiblum
Interprètes : Roxana Blanco, Carlos Vallarino, Julieta gentile, Facundo Segovia, Oscar Pernas
Distribution : Epicentre Films
Critique - critikat.com
Critique - lemonde.fr
Dossier - commeaucinema.com
Page Facebook (Esp.)
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques